Le top biche du Yaourt maison

Bon, avec 3 enfants à la maison, un mari et moi qui mangeons minimum 1 yaourt chacun par jour… ça fait la blinde à acheter et en période de confinement autant dire que l’on évite le plus possible les allées et venues au magasin.

Du coup, yaourt maison oblige… et méga giga bon de préférence !

Rassurez-vous, je ne vais pas vous raconter ma vie pour des yaourts… quoi que…

En fait, c’est vraiment très simple, tu auras besoins ;

  • d’une yaourtière (si tu n’en a pas, je t’invite à découvrir le site de Ni cru, ni cuit. Une vraie pépite d’info)
  • de pots de yaourt
  • d’un thermomètre
  • du lait entier
  • du sucre, citron, vanille
  • un ferment lactique (mais pas du tout obligatoire)
  • un peu de temps quand même

En fait c’est tout simple. Mais surtout lis l’entièreté de la recette avant de t’y mettre parce que parfois je m’égare un peu…

Si tu procèdes avec un ferment lactique, je t’invite tout d’abord à l’incorporer dans une demi tasse de lait froid (provenant de la bouteille de lait entier que tu comptes utiliser). Pendant que le ferment se réactive, fait chauffer le restant du lait dans une casserole. Fait chauffer ton lait jusqu’à ce qu’il dépasse 87°C. Une fois cette température dépassée laisse le lait chauffer au moins 20 minutes entre 80 et 87°C, cela va permettre au lait de bien coaguler.

Pour les détails techniques de la formation du yaourt je t’invite à consulter le blog de Ni cuit, ni cru, elle a eu la patience de bien tout expliquer et propose même des recettes de yaourt sans lactose.

Surtout ! Ne laisse pas de « peau » se former sur le lait, de même ne laisse pas le lait accrocher le fond de ta casserole. Pour cela, fouette… Sans cesse. Tu peux t’arrêter quand même un peu mais fait le régulièrement.

Voilà, tu as fait le plus difficile.

L’encensement du lait doit se faire a une température bien précise selon le procédé choisi.

Ici, j’ai choisi de faire mes yaourts à la yaourtière électrique vintage de SEB. Ultra facile d’utilisation. L’encensement se fera donc à 55°C réel il faudra utiliser le lait à 57°C.

Je récap. Tu as éteint le feu sous la casserole après 20 minutes de cuisson entre 80 et 87°C. Maintenant laisse refroidir le lait (pour que cela aille plus vite tu peux le transvaser dans un bol) et tu attends que la température descende à 57°. Une fois cette t° atteinte, mélange une demi tasse de ce lait chaud au lait froid contenant le ferment. Mélange bien au fouet, il fait que sa mousse. Ensuite , verse le restant de lait chaud dans la première préparation et fouette pour bien mélanger. Tranvase vite cela dans tes pots à yaourts, couvre et branche la yaourtière et attends quelques heures.

J’ai testé :

  • 3 heures : très bon mais manque de fermeté,
  • 4 heures : très bon et assez ferme,
  • 4 heures 30 : top biche du yaourt.

Aromatiser ses yaourts

Tout tout bête. Tu peux aromatiser ton lait pendant qu’il descend en température. Ajouté au lait 3 a 4 cuillères à soupe de sucre de canne, roux, blond… De la vanille. Tu peux aussi mettre au fond des pots de yaourts de la confiture, du miel, du choco (?).

Je reviendrai ici pour compléter la recette, j’aimerais bien tester le yaourt au citron.

Allez bisous.

Yaourt à la gelée de groseilles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s